Vive le King à Neiafu!

La traversée de nuit vers les Vava’u se fait sans encombres. Le vent est variable en force et direction, nous obligeant à de nombreux réglages, enroulages et dé-senroulages successifs des voiles (principalement durant le quart d’Ophélie à son grand dam), et à parcourir un bon tiers du trajet au moteur. Au petit matin, comme prévu, nous atteignons les premiers îlots des Vava’U.

A la VHF, nous entendons un homme tenter d’appeler en vain les autorités portuaires des Neïafu ; à l’accent, nous identifions sans aucun doute un français. Peu de temps après, une vedette de la Marine française nous dépasse sur bâbord. La voix est authentifiée! Comme nous, il apprendra qu’ici les appels à la VHF se font prioritairement le canal 26 et non sur le 16, comme partout ailleurs dans le monde. Quelques jours plus tard, nous rencontrerons une partie de l’équipage qui aura plaisir à nous faire visiter leur bateau « La Moqueuse » qui est basé à Nouméa et nous conter leurs interventions pour arrêter les pêcheurs vietnamiens ou coréens venant pêcher illégalement l’holothurie dans le lagon calédonien ; ils sont venus représenter notre chère patrie pour l’anniversaire du couronnement du roi actuel des Tongas Tupou VI (le 4 juillet), originaire de cet archipel. C’est aussi la raison pour laquelle nous sommes là, espérant pleinement profiter des festivités.

P1130903

Avec le soleil levant, nous pénétrons au cœur de l’archipel dégustant notre petit déjeuner. Cet archipel comprend 60 îles et îlots qui se distribuent sur un carré d’environ 30 km de côté. La physionomie est complètement différente des autres archipels ; les îles sont disposées en labyrinthe ; elles sont plus hautes, alternant falaises et plages de sable blanc et séparées par des chenaux profonds, un peu comme des fjords. La végétation y est luxuriante et plus variée. Direction Neïafu, la capitale administrative, et sa baie hyper-abritée la bien-nommée « Port Refuge » (18° 39,5491S ;173° 59,0000 W). Sur le chemin, nous prenons un barracuda aussitôt remis à la mer par crainte de la Ciguatera ou « gratte ».

CaptureP1130907

Face au village, différents opérateurs ont installé des bouées de mouillage, bien pratiques car le fond tombe rapidement. Nous nous accrochons à l’une d’elles appartenant à Béluga Diving que nous avons préalablement appelé à la VHF.

P1130861Nous resterons là une semaine à profiter des joies citadines puisque dès le midi nous allons au Mango Café, bel établissement situé en bord de mer avec un ponton flottant aménagé pour les annexes, pour un Fish-and-Chips et une pizza bien mérités pour Charlie et Thierry respectivement. Nous attendons nos plats durant un bonne heure ; il faut dire que c’est le coup de feu: il y a au bas mot 15 clients ! Lorsque la serveuse, dépitée, nous annonce qu’il y aura une bonne heure d’attente supplémentaire pour la glace de Charlie (deux boules à la vanille!), nous capitulons. Les jours suivants sont consacrés, bien évidemment à l’avitaillement (visite des épiceries chinoises et leur souriante caissière (sic!), marché primeurs local, gaz, eau, diésel, etc..), à la lessive, à l’acquisition d’un mobile qui nous permet dorénavant de récupérer Internet sur le PC … lorsqu’il y a du réseau (un réel bon en avant technique sur Keops!), à « s’faire un p’tit restau » comme dirait Charlie (nous avons bel et bien épuisé tout le choix local, et par 2 fois pour certains), etc.

P1130906P1130879P1130864

Nous profitons aussi des festivités pour l’anniversaire du roi. Surtout des défilés militaires et des fanfares.

P1130898P1130897En soirée, nous allons assister à un « Tatou »(traduit phonétiquement). Toute l’île y est réunie, ainsi que le Roi et la Reine et le gratin local. C’est en fait encore un défilé de fanfares très martial et chorégraphié. Il y là les fanfares des écoles et des collèges, des pompiers, de la garde royale et de la police. Seule cette dernière s’autorise quelques pas de danses humoristiques déclenchant l’hilarité de tous les spectateurs.

P1130931

Thierry et Claude de Vahini participent aussi à la régate (6 bateaux au total) du jeudi, embarqués sur un bateau avec un équipage australien et trois jeunes filles passagères. Il paraît que c’est le seul bateau qui a accepté de les accueillir, c’est du moins la version officielle !

P1130910

Ils finissent troisième sous une pluie continue et transis de froid ! Sur Vahini, où Marie-Pierre nous a régalé avec un poulpe à la tomate, nous faisons la connaissance de l’équipage de EloJoHa. Charlie sympathise vite avec les 3 enfants, et nous programmons des sessions de jeux bien sympa sur leur magnifique Catana 50. Kéops semble étroit à notre retour. Le dimanche, dans une grande église comble, nous assistons à la messe qui est principalement chantée. Le chœur est talentueux, les voix merveilleuses mais les chants demeurent très liturgiques, loin du swing du gospel.

P1130981

Un après-midi, Thierry fait le plein de trois jerrycans de diesel en taxi à la pompe la plus proche. Le chauffeur du taxi est fin bourré ou alors a fortement abusé du kava. Heureusement, il roule à 5 à l’heure et le périple se fait sans encombres. Après une semaine, ayant écumé toutes les trésors citadins et le bateau bien avitaillé, nous partons visiter les autres îles.

Ci-dessous le marché:

P1130894

Et pou finir, nous partageons une petite blague photographiée dans un restaurant « Le Tropicana » repère des « boaties »:

P1130899

 

 

Publicités

2 réflexions sur “Vive le King à Neiafu!

  1. Ahahah…merci pour la blague.
    Ici aussi on navigue, dans notre lagon à nous… On pêche pas de barracudas mais des palourdes aux tocs. Et on n’a pas le bonheur d’admirer des fanfares aux airs martiaux, mais on se prépare pour FiestaSete !
    J’aime bien ces petites îles, elles ont l’air de sortir un peu des senties battus non ?
    Bises

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s